Archives mensuelles

décembre 2013

Chronique du quotidien d’une femme du Québec en 2013

Par | Frais du jour | Un commentaire

IMG_5609

Comme je suis heureuse de me sentir si près de vous. Une chance qu’on s’a!!! Je déplacerai des montagnes d’imagination afin que mon cœur s’ouvre et vous touche dans ce que vous avez de plus profond : l’amour de la vie, l’amour de soi.

Je célèbre, avec vous, dans l’ allégresse et l’enthousiasme « chaque jour » que les déesses m’offrent à vivre.

Pourtant, en ce mois de novembre froid et ensoleillé, je suis à la veille d’un rendez-vous avec le chirurgien-oncologue afin d’entendre la lecture du deuxième scan pour faire suite à l’intervention chirurgicale du mois de février dernier.

Ciel quel est cet orage qui agite mes cordes? Les voiles ne sont plus ni crinolines, ni chiffons, ni même fils, le vent emporte tout. J’étouffe dans mon cœur et dans ma tête. Je n’arrive pas à m’abandonner à mourir. Mon âme, mon âme ne quitte pas mon bateau!

Mon cœur se remplit de gratitude de pouvoir vivre encore des émotions mêmes troublantes.
Mais que sera demain?

Alléluia! Je rends grâce aux Déesses, à mon chum, à mes amies(s), à ma mère, ma sœur, au chirurgien-oncologue, à la recherche sur le cancer, à toutes les ondes positives qui m’ont été envoyées. Je suis en rémission, je suis en vie! Encore! Je suis en santé malgré les deux cancers qui ont tenté de s’installer.
Me voilà devenir une sorte d’égérie du « tout est possible ». Comme une humble messagère je pars tambour battant pour vous apprendre à vous aimer. Ma mission de vie n’a jamais été aussi claire. Mes énergies si bien canalisées. Me voici à votre service. Pour que vous preniez soin de vous.

Mais comment arriver à « m’aimer », me direz-vous? Quels sont tous ces « lâcher-pise » auxquels il est préférable de m’abandonner? Comment survivre à mes colères si fortes en moi? Comment ne pas être détruite par elles? Comment ne pas me sentir coupable que ma force, mon intelligence, mes actions aient si peu servi à changer le monde là où il y a toutes ces femmes qui souffrent d’être nées femelles? Nous avons des peines si grandes avec des cicatrices grosses comme ça! Je vous invite à vous délester de ce qui vous oppresse. Je vous suggère de reprendre le contrôle sur le temps et de plonger dans vos océans. Respirer profondément et branchez-vous à vos sources vives.

Sans plus tarder, je vous suggère avec enthousiasme à célébrer le moment présent dans la vitalité de votre corps. Et d’investir dans votre unicité, dans toutes les possibilités qui vous habitent et que vous oubliez dans les tempêtes.

Ensemble, nous allumerons toutes les lumières pour éclairer et reconnaître vos capacités, vos ressources, votre joie, votre créativité, vos possibilités. Il faut croire profondément que les choses ne sont jamais nécessairement tout ce que la logique, les recherches scientifiques et ce que les statistiques veulent bien prouver. Vous êtes uniques et remplit de possibilités.
Respirer profondément.

Il est temps de nous apaiser et de nous abandonner aux trésors que nous sommes et de se reconnecter à notre vitalité essentielle.

Portons très hauts nos cœurs. La vie nous réclame comme agentes de changements. Porteuses de vie, d’amour, d’évolution pour la suite d’un monde qui nous ressemble, qui nous rassemble.
C’est donc sous une jupe faite de dentelle et de crinolines que j’avance, gambade et danse, la tête haute, les chakras bien ouverts vers la destination que j’ai choisie la rencontre de tous nos océans.
Johanne Fontaine

P.S.: J’ai pour vous des ateliers (Montréal et Repentigny), des conférences (à travers la province), ou du coaching privé (où que vous habitiez), dans les jours qui viennent peut-être?

N’oubliez pas de visiter mon site web:
http://www.johannefontaine.com/

Et mon nouveau profil Facebook:
https://www.facebook.com/johannefontainemotivatrice