Johanne Fontaine

Comédienne, conférencière et animatrice

La fougue lumineuse de son regard, son exubérance singulière et chaleureuse, et surtout cette présence, à la fois énergique et bouillonnante, qui nettement la distingue, font de cette comédienne une personnalité marquante.

Que ce soit au petit écran, notamment à titre de coanimatrice de la très populaire émission d’intérêt public « Les copines d’abord ou lors des joutes télédiffusées de la LNI (Ligue nationale d’improvisation), alors qu’elle nous y déployait toute la polyvalence d’une grande improvisatrice et « performeuse de la scène », jamais les apparitions de Johanne Fontaine, ne laissent quiconque indifférent.

Soutenir et inspirer le monde a toujours été le leitmotiv de cette motivatrice-née. Passionnée de l’âme humaine, non seulement se consacre-t-elle à la scène et à cette profession de comédienne qui lui permet d’explorer les zones insondables de l’être humain, mais aussi à l’enseignement du théâtre au Cégep Lionel-Groulx où pendant vingt ans elle forme de futurs acteurs professionnels.

S’étant toujours sentie appelée par l’engagement humanitaire, plus particulièrement sensible à la situation des femmes et au sort précaire des plus démunies d’entre elles, Johanne Fontaine saisit la moindre occasion pour faire valoir leur cause et n’hésite jamais à oeuvrer activement au sein d’organismes ou de prêter sa voix à des événements afin d’en assurer le plein épanouissement, la reconnaissance et le rayonnement.

Le travail d’accompagnement et d’épanouissement personnel lui ayant toujours tenu à coeur, jamais elle n’a cessé la poursuite d’une démarche fondamentalement humaniste, ce qui à 50 ans, l’a amenée à faire un retour aux études en programmation neurolinguistique chez CQPNL, période au cours de laquelle, on lui diagnostique fatalement un incurable cancer.

C’est donc au cœur de l’épreuve et dans la solitude qu’elle redécouvre toute l’importance de cultiver la joie et la sérénité en toutes choses. Tel un véritable retour à la source, à l’essentiel, se réconcilient en elle toute dualité. Elle refait connaissance avec ce qui dorénavant seront ses précieuses alliées intérieures, i.e. la petite-fille et la vieille-sage qui ont toujours existé, qui se sont toujours cotoyées chez elle et qui le feront toujours.

Aujourd’hui sur la voie d’une guérison complète, n’ayant rien perdu de son dynamisme contagieux, Johanne savoure davantage son rapport à l’autre dans ces liens privilégiés qu’elle tisse lors de ses activités professionnelles. Plus rayonnante que jamais, c’est en se dévouant au mieux-être des femmes qu’elle se trouve à donner un second souffle à sa vie tant personnelle que professionnelle.

Ce riche bagage d’expériences humaines qu’elle partage depuis déjà 8 ans, que ce soit à titre de coach en programmation neurolinguistique, de conférencière ou d’animatrice d’ateliers de ressourcement, tous les outils de développement personnel qu’elle nous livre sont d’une valeur inestimable et sont accessibles à tous.

À propos de la PNL

La Programmation-neuro-linguistique nous fait réaliser que chaque personne possède toutes les ressources dont elle a besoin.

Inconsciemment, nous nous programmons pour réussir ou pour échouer. La perception de nos sens influence notre manière de nous représenter le monde. Le vilain petit canard ne changea-t-il pas d’attitude face à la vie au moment même où il se recadra futur beau cygne ? Vous ne voulez plus être prisonnier/e de mécanismes qui vous empoisonnent la vie et qui vous empêchent d’accéder à vos rêves ? Vous souhaiteriez mieux vous connaître, « piloter » votre cerveau et ne plus vous laisser piéger par des situations conflictuelles ?

Ces techniques qui ont été élaborées dans les années soixante-dix par le linguiste John Grinder et le psychologue Richard Bandler, et qui avaient pour objectif de  » faire voir différemment « , de  » se placer d’un autre point de vue « , de  » prendre en compte d’autres facteurs  » d’y voir plus clair et de réadapter notre langage auront permis de mettre fin à de nombreux problèmes existentiels ou conflictuels.

* Le choix du genre feminin dans les textes de Johanne Fontaine est simplement parcequ’elle s’adresse à la « personne » que vous êtes et qu’elle estime que le feminin inclus le masculin.

** Recu pour assurances